jeudi 3 janvier 2019

RÉTROSPECTIVE DE L’ANNÉE 2018 - L'APAISEMENT

BONJOUR, BONJOUR !



J'espère que vous allez bien ? Tout d'abord, je vous souhaite à tous et à toutes de passer une très belle année 2019. Je vous souhaite le meilleur, une bonne santé, une vie remplie de joies et bonheurs multiples. Je vous souhaite de continuer de croire en vos rêves les plus fous et de croquer la vie à pleines dents.

Dans ce nouvel article je vais vous faire Une rétrospective de l'année 2018 mois après mois. Avec des clichés essentiels pour chaque mois. Cela va me permettre de faire mon propre bilan sur ce que j'ai traversé ou accompli durant cette année qui vient tout juste de se terminer.



Janvier : En débutant l'année 2018, je m'étais fixé comme objectif de me débarrasser des personnes négatives et toxiques que j'avais autour de moi dans ma vie.
Ce fut une épreuve difficile, car dans ce lot il y avait des personnes en qui j'avais créé de très jolis liens. Mais je dois dire que ces personnes-là avaient une mauvaise influence dans mon quotidien de vie. C'est pas facile de se détacher des personnes en qui nous croyons profondément. Mais en 2017 et début 2018 plein de personnes m'ont déçue où j'étais parfois sous leur emprise.

C'est parfois difficile de prendre du recul et de se couper de personnes mais cela est parfois indispensable pour vivre une vie plus sereinement.
Mais aujourd'hui, je suis parvenu à franchir cette étape et je m'en remercie profondément. 

Je dois vous l'avouer, car ces personnes faisaient partie de la famille de Benoît, et c'était malgré tout pour moi très difficile de me détacher de la famille de l'homme que j'aimais. Mais en 2018, j'ai fait le choix d'accepter son envol et de garder tous les milliers de souvenirs que j'ai eu avec lui juste pour moi. 
De son vivant, Benoît m'a toujours protégée de tout, protéger du mal qui le rongeait. Il m'a protégée de part son amour qu'il m'a donné durant toute sa vie et même de sa famille. Et il m'a fallu peut-être deux ans pour le comprendre mais aujourd'hui je comprends pourquoi il avait préféré garder notre histoire d'amour juste entre nous deux. 

Alors aujourd'hui, je ne me confie plus à personne, maintenant c'est moi qui le protège et qui préserve Benoît dans mon âme autant que dans mon cœur. 
Je ne partage plus sur les signes qu'il m'envoie toujours et la manière dont il communique avec moi. Je garde tout pour moi comme un jardin secret.
Et je dois dire que ce choix-là m'a permis de vivre beaucoup mieux ma vie maintenant je me sens libre et plus honnête dans ce que je vis. En prenant cette décision je me suis pleinement retrouvé.

Mais aussi en Janvier, je me souviens que j'avais écrit un joli article sur mon blog et c'est un des articles dont je suis la plus fière d'avoir réussi à rédiger. Il s'agissait d'un article où je vous racontais mon parcours vis à vis du regard des gens. De ma vision sur ce sujet de mon enfance jusqu'à aujourd'hui. C'est un article qui m'a décharger de beaucoup de choses. Mais aussi je pense que c'est un article qui a donné une vision aux personnes qui ne savent pas ce que nous personnes en situation de handicap ressentons. Et si vous souhaitez le lire maintenant c'est par ICI
Février : J'ai pris conscience de toutes les personnes qui me suivent via les réseaux sociaux et d'ailleurs je vous remercie encore car vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à me suivre au quotidien. 

Et il est vrai que durant l'année 2019, je vais apporter plus de mercis envers toutes les personnes qui me soutiennent via Internet ou dans la vie de tous les jours. Car c'est très important et vital d'être reconnaissante envers les personnes qui seront toujours là pour vous.

En Février c'est aussi ce mois-là où j'ai pu assister au concert de mon ami Denfima à l'occasion de son EP qui se nomme "Bloqué là-haut". Je me souviens c'était un concert génial, ça m'a fait extrêmement plaisir de voir mon ami renaître sur scène et de voir à quel point ça le met en lumière aujourd'hui.

C'est aussi à cette période-là où j'ai commencé à marcher avec une canne et avec l'aide de Benoît mon kiné. Avec qui j'ai commencé ma nouvelle rééducation il y a un an maintenant. C'était un grand pas en avant, beaucoup d’appréhensions pour ma part au début. Mais une immense joie partagée par la suite. Je ne fais que quelques pas en séances de kiné, mais ces petits pas sont ma plus grande victoire à moi seule !
Mars : Un mois partagé entre plusieurs émotions totalement différentes. Je me souviens que ce mois-là je m'étais fait pirater ma cagnotte Leetchi qui avait pour but de m'aider à m'acheter mon fauteuil électrique à 6 roues et autres matériels. 
Ce fut de longs jours de désespoir et d'incompréhension de ne pas comprendre pourquoi je devais subir cette épreuve.

Pour faire face à cette épreuve, j'ai dû rentrer dans un commissariat pour la première fois de ma vie ! J'avais porter plainte contre X et je me suis battu pour parvenir à récupérer la totalité de la somme qui était sur ma cagnotte. J'y suis arrivée à force de communication et aussi avec l'aide de la presse car je ne me suis pas laissé faire.

J'ai pu récupérer la totalité de la somme et m'acheter mon fauteuil électrique à 6 roues ainsi qu'un guidon de transfert. Ce fauteuil électrique est une renaissance pour moi. Aujourd'hui, je peux circuler partout dans mon appartement et même en extérieur sans l'aide de personne. C'est une liberté absolue que j'ai acquise grâce à tous mes donateurs et je ne vous en remercierai jamais assez de m'avoir offerte cette liberté. Mon guidon de transfert me permet de me mettre en position debout plus facilement et toute en sécurité tout au long de la journée. Grâce à vous, cela a soulagé aussi le quotidien de ma mère qui est mon aidante familiale pour tous les actes de la vie quotidienne.

En 2019, je vais m'acheter d'autres matériel médicaux toujours grâce à la cagnotte pour me donner plus de facilité dans mon quotidien de vie.
Avril : C'est le mois où j'ai réussie à vous rédiger un article mode sur mon blog et où aussi je vous racontais le bilan de toutes les personnes toxiques que j'avais pu rencontrer au court de ma vie et comment je voulais m'en débarrasser définitivement. En écrivant cet article, je me suis déchargés d'un poids trop lourd que je portais sur mes épaules depuis bien trop de temps.

C'est aussi cette démarche-là qui m'a permis d'assumer pleinement la femme que je suis aujourd'hui et de pouvoir revendiquer dans ma vie et sur les réseaux sociaux que mon handicap n'était pas la totalité de mon identité mais que je suis bien une femme avant toute chose ! Une acceptation qui m'a aussi permis de trouver l'apaisement.
Mai : Je me souviens que je m'étais lancé dans un véritable défi. Celui de devenir l'égérie d'un grand centre commercial Toulousain à Labège plus précisément. Le nombre de votes pour ma participation à totalement exploser et à mobilisé un grand nombre de personnes. Cette folle aventure a dépassé toutes mes espérances. Je me suis retrouvé en tête des votes avec plus de 16000 votes ! 

La finale s'est déroulée en juin et je n'ai malheureusement pas remporté ce concours car j'avais décidé de rester moi-même avant tout !
Je n'ai peut-être pas gagné aux yeux du jury de ce jour-là mais j'ai gagné tellement plus. J'ai gagné en reconnaissance et en soutien. Je me souviens du nombres de personnes qui avait fait le déplacement dans le centre commercial juste pour moi. C'était incroyable, et je peux vous garantir que de toute ma vie je n’oublierai jamais cette folle aventure !
Juin : C'est le mois où j'ai eu l'occasion de faire la jolie rencontre d'une jeune photographe qui m'a prise en photos afin que je puisse partager de jolies photos sur mon compte Instagram mais aussi de pouvoir vous rédiger un nouvel article mode sur mon blog mais aussi de pouvoir vous raconter le calvaire que j'avais dû subir en 2016 dans clinique toulousaine. Ce fut l'occasion pour moi, de me décharger d'un traumatisme profond et de m'en libérer aujourd'hui. Et grâce à cet article je vis mieux aujourd'hui.

En Juin, j'ai aussi fait la rencontre de Clément Llioan qui avait fait partie de la troisième saison de The Voice. C'est une personne que j'ai eu l'occasion de bien connaître au fur et à mesure de nos échanges sur les réseaux sociaux. Ce fut une magnifique rencontre qui m'apporte beaucoup de richesse d'âme. Et j'espère que j'aurai l'occasion de le revoir durant l'année 2019 !
Juillet : Le mois où le soleil est de retour, une chaleur qui me fait beaucoup de bien. C'est le mois où la France était la plus heureuse il me semble grâce à la victoire de l'équipe de France qui est devenue Championne du Monde. 

Je me souviens que je m'étais amusé à mettre mon chien Gipsy aux couleurs de la France, nous avions bien ri.
Cela faisait tellement du bien de ressentir de la légèreté autour de moi et dans la société toute entière !
Août : Le mois des retrouvailles à La Rochelle en famille. Un mois qui fait du bien et apporte les ressources nécessaires pour avoir de la force pour finir l'année.
C'est parfois difficile de vivre loin d'une partie de sa famille mais c'est un choix que nous avons fait en accord avec ma mère afin de me permettre de mieux vivre plus librement ma vie à Toulouse.
Alors lorsqu'on se retrouve tous ensemble c'est une joie intense et nous profitons de toute notre âme.

D'ailleurs, si un jour je peux faire un rêve ça serait celui-ci d'avoir toute ma famille proche réunie à Toulouse de ne plus devoir subir un déchirement profond à chaque départ.
En Août, avec ma famille j'ai pu essayer pour la toute première fois de ma vie les chariots spécialisés pour me permettre d'aller dans l'eau.
Ce fut un grand moment de joie et de partage en famille. Un grand moment qui restera encré je pense dans chacun d'entre nous !

Septembre : C'est ce mois-ci où j'ai ressenti le besoin de partager et de témoigner de mon parcours de vie atypique via les réseaux sociaux. 
Ce fut aussi pour moi l'occasion de m'en décharger également. 

C'est aussi durant le mois de Septembre que mes deux grands frères Wesley et Rudy ont eu le déclic de prendre enfin un appartement et laisser mon père qui a des soucis avec l'alcool. Mon frère Rudy a trouvé son appartement en un mois et Wesley mon autre frère à décidé de s'acheter un appartement donc c'est un peu plus long. Du coup, je pense qu'il aura son appartement dans les prochains mois.

Ce fut un grand soulagement pour ma mère et pour mon autre frère Stevens avec qui nous avions eu une grande discussion durant le mois d'Août en famille. Je pense que de part cette discussion ils ont pris conscience qu'ils étaient en train de gâcher leur vie juste pour notre père qui ne veut malheureusement pas s'en sortir...
Octobre : Ce fut un mois très compliqué à mes yeux. C'est là où ma santé à commencé à se dégrader pour une raison que je n'explique pas encore à l'heure actuelle. J'avais des douleurs au niveau de la vessie en attrapant un staphylocoque doré je ne sais comment d'ailleurs. Un mois rythmé entre les allers et retours à l'hôpital. 

Mais aussi beaucoup d'émotions, avec ma grande rencontre avec mon amie virtuelle depuis déjà 9 ans. Nous partageons un même combat celui de la sclérose en plaques. Cette terrible maladie dont elle est atteinte et dont mon petit ange Benoît était aussi touché à un degré différent. Armelle à toujours été là pour me soutenir dans ce combat qui nous uni. Et passer du virtuel au réel fut une très grande étape. Je la remercie de toute mon âme d'avoir fait le déplacement jusqu'à Toulouse juste pour me voir. Ce fut un grand moment et nous avons bien ri. Armelle tu fais partie de mes plus beaux souvenirs de l'année 2018 et je t'en remercie !

Ce mois d'Octobre, fut la terrible annonce de l'envol de mon amie de toujours Amanda. Ce drame m'a profondément bouleversée, sur le coup j'ai été anéantie parce que ton départ était inimaginable à mes yeux. Toi qui avait toujours le sourire, un rire et une joie de vivre si communicative. Ton départ m'a laissé sans voix.

Et avec une culpabilité profonde de ne pas avoir pu être plus présente pour toi durant les dernières semaines de vie. Ma santé ne m'en a pas laissé le choix et c'est triste. Ce qui me manque chez toi Amanda c'est ton rire qui éclairait ton visage tout entier. C'est ta gentillesse et ton écoute profonde et sincère. Ce qui me manque c'est ta franchisse et nos prises de têtes pour des choses tellement futiles. Ton départ m'a touchée car cela m'a donné cette sensation étrange de perdre toutes les personnes qui me sont chères les une après les autres. Et sur le coup, ça a provoqué en moi une grande peur de l'attachement. 

Tu as rejoins mon Benoît et mon amie Naya vous devez tellement rire au Paradis et rien que le fait de vous imaginer ensemble suffit à me redonner le sourire.
Novembre : Après l'envol d'Amanda il m'a fallut du temps pour réaliser que tout cela était bien vrai. Et après plusieurs rendez-vous médicaux et une erreur sur la prescription de la part d'un docteur j'ai décidé de tout stopper. Le départ de mon amie m'a permis de réaliser que cela ne servait à rien de s'acharner sur une santé qui ne saura jamais au top. Du coup, après des années à avaler des tas de médicaments pour tous les symptômes possibles. J'ai décidé de me faire confiance et de tout diminuer et d'arrêter complètement certains de mes traitements. Car je finissais par m'empoisonner toute seule avec tous ces médicaments. J'ai seulement gardé mon traitement qui agît sur ma spasticité et depuis je vais tellement mieux ! Je n'ai pratiquement plus de douleur à l'estomac et mes douleurs d'hier ont totalement disparu ! 

A partir de ce constat, j'ai décidé de prendre du recul avec la médecine et j'ai pris la décision de me faire confiance et de faire les choix qui me sembleront juste pour ma santé. Je ne mets plus la médecine sur un pied d’escale et je ne la laisserai plus influencer sur ma vie. Bien sûr, je serai à l'écoute de ce qu'on me dira mais je me laisserai le choix de choisir si c'est bon pour moi. Et désormais j'arrêterai de dire oui à tout et n'importe quoi.

C'est aussi au mois de Novembre que j'ai décidé d'un changement radical de ma couleur de cheveux. Je suis passé du blond très clair à un roux flamboyant. Et face à ce changement si soudain j'ai eu cette sensation folle de me retrouver moi profondément et de me sentir moi personnellement toute entière.

Décembre : Le dernier mois de l'année 2018, un mois particulier puisqu'il y a bien sûr l'arrivée de Noël mais aussi le mois de mon anniversaire. 
Pour mes 26 ans, j'ai eu la grande chance de retrouver ma petite famille afin de passer une semaine tous ensemble pour célébrer Noël. Une parenthèse magique qui permet de se déconnecter un peu de tout et juste de me consacrer à être ensemble.

J'ai aussi pris un peu de recul avec Internet et ça m'a fait un bien fou car la négativité qui y circule ces derniers m'épuise rapidement. Et moi je préfère vivement me consacrer à l'apaisement.

Et pour l'année 2019 ? Quelles sont mes bonnes résolutions ? 

Mon envie principale pour cette année c'est de me consacré et d'être à l'écoute complète de mon corps. De ne plus le rejeter et de le mettre en valeur. Je veux être là pour moi. 2019 va être une année sportive et de dépassement de soi.

Tout d'abord, je vais m'inscrire dans une salle de sport qui est un peu particulière car elle sera conçue pour tout le monde mais aussi conçue particulièrement pour les personnes en situation de handicap et deviner quoi c'est un bon ami d'enfance qui ouvre cette salle de sport !

Pour cette année, je m'attends à de nombreux changements. Je ne sais pas encore lesquels pour l'instant mais j'ai cette intuition de changement.

Je suis aussi persuadée que cette année va être riche en rencontres enrichissantes et en tout cas j'ai bien hâte de découvrir ce que cette nouvelle année va bien pouvoir m'apporter !


Mon article est terminé les amis, en espérant de tout mon cœur qu'il vous aura plu ?

Et vous, qu'avez-vous vécu durant l'année 2018 et quelles sont vos bonnes résolutions pour cette nouvelle année 2019 ?

Dîtes-moi tout cela en commentaires s'il-vous-plait, je serais ravie de pouvoir vous répondre et par la même occasion d'en savoir un peu plus sur vous...

Pour l'année 2019 je vous souhaite le meilleur !

Je vous embrasse fort et surtout prenez bien soin de vous.

Anaïs

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire