jeudi 5 septembre 2019

BIEN VIVRE SA DIFFÉRENCE...

BONJOUR, BONJOUR !


J'espère que vous allez bien ? J'avais envie de vous retrouver aujourd'hui afin de vous Parler de moi et de cette société qui nous entoure mais aussi pour répondre à une question que beaucoup de monde me pose : "Est-ce que tu vis bien ton handicap ?". 

A travers cet article, j'ai envie de vous répondre avec ma sincérité la plus pure et aussi de vous partager ma vision des choses pour peut-être faire évoluer votre conscience en retour...
D'ailleurs moi, à mon tour je me pose cette question. Pourquoi on me demande si je vis bien avec mon handicap ? Car en y réfléchissant bien, cette question pourrait s'appliquer à beaucoup de personnes. C'est comme si on demander à quelqu'un qui a une origine différente ou une couleur de peau différente de la notre si il vivait bien avec cela ? En écrivant cet article je me suis posé cette question-ci parce que au final le handicap est juste une différence comme beaucoup d'autres.

Moi, la femme sur des roulettes, je ne me sens pas handicapée, d'ailleurs je ne me considère pas ainsi, je me sens juste différente de cette population qui m'entoure. Pour moi, mon fauteuil roulant est juste un prolongement de mon corps, il fait partie intégrante de ma personnalité depuis toujours. Et je suis persuadée que je ne serais pas la même personne sans lui.

Je vis bien ma différence car j'ai fais un long travail sur moi et l'acception fait partie de mon chemin de vie. Bien sûr, que cela n'a pas toujours été facile, j'ai rejeté mon identité plein de fois surtout lorsque j'ai commencé à grandir car "l'handicap" a évolué en même temps que moi. Il a pris plus de place, il a pris possession de mon corps au fil des années. 

Mille fois je lui en ai voulu de me retirer une partie de mon autonomie comme le fait de ne pas pouvoir aller aux toilettes toute seule, prendre ma douche seule, m'habiller seule, me coucher et me lever seule. Je ne peux pas, car j'ai besoin d'aide pour tous ces actes de la vie quotidienne. Ça n'a pas toujours été facile à accepter, est lorsque c'était difficile j'ai accepté mes émotions. 

Je suis une humaine, je suis loin d'être une héroïne, j'ai des émotions comme tout le monde et ces pensées-là m'ont bien entendu traversé l'esprit. Mais, c'est en étant à l'écoute de ses émotions que l'on trouve le chemin de l'acceptation et de l'apaisement.

Alors oui, je suis bien en fauteuil roulant et tous les jours ne sont pas si simples, mais j'ai appris à faire avec et cela fait partie de mon acceptation. Et puis, j'ai cette différence depuis ma naissance donc vous comprenez bien que j'ai eu le temps de m'habituer à toutes les situations possibles.

Ma différence est pour moi un véritable atout, une force avant tout. Car cette différence n'a jamais été un frein pour vivre tous mes rêves les plus fous. J'ai voyagé dans les quatre coins de la France (Toulouse, La Rochelle, Paris, La Bretagne, La Haute-Savoie, Le var...). J'ai rencontré des tas de personnes car la vie est riche de belles rencontres. J'ai assisté à des tas de concerts où même des salles n'étaient pas accessibles et je m'en foutais totalement parce que j'avais réussi. 

J'ai écris et fait publier mon recueil de poésies quand j'avais environ 15 ans, c'était une toute petite maison d'édition donc il n'y a pas eu d'impact mais j'étais heureuse de l'avoir fait car ça aussi c'était un rêve !

Mon prochain rêve ça serait de passer quelques vacances à Barcelone, mais des vacances bien à moi avec ma mère dans un endroit bien adapté pour moi car même si le lieu où j'irai sera assez onéreux mais entièrement accessible pour moi. Donc je vais économiser pendant un an ou deux mais je sais que j'y arriverai car il faut savoir se donner les moyens pour atteindre tous ses rêves et je suis plus que persuadée que j'y arriverai.
Même si mon fauteuil roulant possède des freins ma différence n'est absolument pas un frein pour vivre ma vie. 

Je vis bien avec mon handicap, car je ne l'ai pas laissé prendre le dessus sur ma vie, le handicap est là certes, mais j'ai décidé qu'il ne me boufferait pas, j'ai la sensation de l'avoir surpassé et de parfois ne plus penser à lui. 

Je n'en veux pas à la Terre entière de m'avoir fait différente des autres, au contraire, je remercie l'univers de m'avoir apporté cette différence car grâce à elle j'ai la chance de ne ressembler à personne d'autres que moi-même. Certaines personnes penseront que le handicap vous retire plein de choses, c'est vrai mais on y gagne tellement en échange en richesse de l'âme et du cœur.

J'ai la chance d'avoir une vision différente sur cette vie qui m'est offerte. Je ne me sens pas bloqués sur mes roulettes bien au contraire grâce à mon fauteuil électrique tout terrain j'ai l'ultime chance de pouvoir me déplacer encore plus vite que n'importe quel valide et je ne vais pas m'en cacher c'est une réelle joie d'aller plus vite car moi, je veux vivre plus vite, plus grand, plus loin.

Alors pour répondre à votre question, oui, je vis hyper bien ma différence et même je la chéris car grâce à elle je me sens plus vivante que n'importe qui. Je vis bien ma différence parce que je l'ai décidé ainsi. Je n'échangerai ma vie pour rien au monde car je me sens parfaitement bien avec la personne que je suis aujourd'hui.






Nourrissez-vous de la différence et votre vie sera plus belle et sereine. 

Et vous, quelle est votre différence ? Comment voyez-vous la différence de votre prochain ?

Dîtes-moi tout cela en commentaire s'il-vous-plaît, je serais ravie de pouvoir vous répondre et échanger sur ce sujet qui me tient particulièrement à cœur.

Sur ce, je vous souhaite de passer une agréable semaine et je vous embrasse bien fort !

A très bientôt...

Anaïs alias La Blogueuse A Roulettes.

1 commentaire:

  1. je savais pas que t avais un blog!!! trop contente merci pour tes posts tres matures bisous kirikiki

    RépondreSupprimer