lundi 23 mars 2020

MA VISION SUR LE CONFINEMENT DU COVID 19

BONJOUR, BONJOUR !


J'espère que vous allez bien ? Si je vous écris aujourd'hui, c'est un peu pour vous tenir compagnie face à la situation que nous vivons actuellement. Le confinement que nous vivons depuis mardi dernier (même moi je m'étais mise en confinement de moi-même quelques jours plus tôt).


J'avais envie de part cet article de vous expliquer mon point de vue sur ce que nous vivons et de vous faire état de ma réflexion psychologique sur tout cela.
J'ai l'impression déjà qu'en France la population prend cela à la légère ou par égoïsme envers leurs petites personnes. Déjà, le vendredi 13 mars lorsque je suis sortie pour la dernière fois faire des courses dans une grande surface avec ma mère (avant le confinement donc) j'étais tellement choquée du manque de civisme des gens. Cela m'avait profondément scandalisée. Les gens faisaient leurs courses et pas de manière normale, car ils remplissaient leurs caddies de provisions absurdes. Je me souviens que je devais cacher mes doigts sous la manette de mon fauteuil électrique afin de ne pas me faire écraser les doigts par les caddies qui prenaient toute la place dans chacun des rayons.

Et à côté de cela j'ai aperçu une petite mamie qui tenait deux articles dans ses mains et elle avait du mal à marcher. Et bien les gens qui étaient autour de moi avec leurs caddies ils étaient en train de bousculer cette dame quitte à la faire tomber pour qu'elle marche plus vite. Et ça m'a totalement choquée d'avoir cette vision-là si bien que c'est moi qui l'ai laissé passer pour sortir du rayon de boîtes de conserves ! Les gens ont tellement perdu leur humanité si bien que parfois j'arrive à ce constat que le fameux virus n'arrive pas par hasard.

Une fois que j'ai voulu aller à la caisse pour acheter mes courses, il y avait une file d'attente digne d'un serpentin comme les files d'attente pour la poste. J'ai trouvé ça fou ! Bien sûr avec ma mère on a tenté d'aller à la caisse prioritaire et devant moi il y avait une femme enceinte qui avait carrément deux caddies remplis de provisions. C'était fou, j'avais l'impression de me retrouver dans un film qui parlait de la fin du monde. Je veux bien croire que la caisse prioritaire est aussi destinée aux femmes enceinte mais franchement tu ne fais pas de provisions aussi conséquentes en passant à une caisse prioritaire ça tient du bon sens. Bref, environ une demi-heure plus tard, j'ai pu passer à la caisse et une fois sortie du magasin je n'avais envie que d'une chose c'est de rentrer chez moi tant ce cirque m'avait épuisée.

En rentrant chez moi, j'ai pris conscience que le confinement allait arriver très prochainement car au vu de la situation des Italiens j'étais persuadée d'avance que nous allions vivre la même chose. Puis le samedi soir le Président de la République annonça que toutes les enseignes non essentielles fermeraient ce même soir à minuit. 
Samedi je m'étais autorisé une dernière petite sortie avec mon chien juste histoire de sentir l'air toucher ma peau une dernière fois avant bien longtemps. 

Le dimanche je suis restée confinée chez moi malgré la visite de mes deux grands frères, nous avons décidé de se voir une dernière fois pour de vrai. On en a d'ailleurs profité pour faire un petit visio via Facebook avec mon frère et ma belle-sœur qui vivent à La Rochelle. C'est là que nous avons appris qu'ils atteints par ce virus car quelques jour plus tôt dans le collège de ma nièce Rihanna trois cas avait été testés positifs au virus et donc ma nièce à transmis le virus à ses parents sans s'en apercevoir. Ils sont donc en arrêt de travail et on suit l'évolution en prenant des nouvelles d'autant plus que mon frère est asthmatique. Les jours ont suivi, ils étaient bien malades mais dans l'ensemble ils vont mieux aujourd'hui et c'est le principal...

Nous sommes donc en confinement depuis mardi 17 mars, c'est officiel, pour une durée de 15 jours même si je sais pertinemment que ça ne sera pas suffisant.
Moi, je l'accepte et j'espère que ce confinement permettra à certaines personnes d'être un peu moins égoïstes et d'ouvrir leurs cœurs aux autres. Moi, je pense que ce fameux Covid 19 n'arrive pas par hasard, je pense que tout les problèmes climatiques y sont aussi pour quelque chose. Je pense que la Terre avait besoin que le monde entier se stoppe afin de pouvoir revivre de nouveau vu qu'on ne prenait pas la peine de l'écouter. Ma réflexion va peut-être vous sembler étrange mais je suis absolument convaincue par cette pensée.

Ce virus est là pour qu'on puisse se recentrer sur l'essentiel afin de faire ressortir le meilleur de nous-même. C'est ainsi que nous avancerons et c'est cette leçon de l'univers qu'il faudra retenir. 


Dans cette période de confinement, nous allons apprendre à vivre avec de nouvelles libertés. Quand certains y voient un renfermement moi j'y vois une occasion de faire de nouvelles choses et de prendre la liberté de pouvoir vivre dans un autre temps, de trouver un rythme nouveau. 

Car dans notre société actuelle, nous avons trop souvent couru après le temps, une quête perpétuelle face à cette horloge qui tournait trop vite. Aujourd'hui nous allons apprendre à vivre dans un espace temps que n'avons jamais ou trop peu apprivoisé.

Beaucoup de personnes, m'ont posé cette question, "Comment vis-tu le confinement ?" Je vais vous répondre grâce à cet article : Je vis très bien le confinement pour le moment car rien n'est figé sur nos émotions que nous allons traverser. Je trouve de quoi m'occuper grâce à mon blog, à la gestion de mes différents réseaux sociaux. Pour une fois je prends le temps de vivre et je trouve ça génial. J'ai du temps pour me reposer comme j'ai le temps de pouvoir écrire autant que je le souhaite. J'ai le temps d'écouter la musique dont j'ai envie j'ai le temps d'avoir rien envie de faire et de laisser la flemme me gagner.

La seule chose que je regrette à vrai dire c'est que je ne peux pas faire mes séances de kinésithérapie car les kinés sont réservés aux séances vitales. Mes séances ne me sont pas vitales mais je crains que si cette crise sanitaire dure trop longtemps j'ai un peu peur que mon corps se dégrade. Alors j'essaie de me mettre debout un peu tous les jours devant les barrières de mon lit médicalisé. Je travaille mon équilibre assise sur le bord de mon lit car je ne veux pas perdre ma masse musculaire. Car je le sais, les muscles ça peut fondre très vite sans qu'on s'en rende compte. 

Et puis même faire du sport c'est important lorsqu'on est en confinement. Pourquoi je sais ça parce que j'ai déjà subi à plusieurs reprises ce style de confinement. Dans un autre contexte bien sûr car c'était lors de mes opérations chirurgicales. J'en ai eu de mes 5 ans jusqu'à mes 17 ans. Je vous rassure j'ai eu des temps de pause durant chaque opération, mais chacune de mes opérations m'ont obligée à rester un mois alitée à chaque fois donc quand on me parle de confinement et qu'on me demande mon avis sur celui-ci. Je réponds toujours que je le vis bien car lorsqu'on reste alité un long moment sans pouvoir sortir de ce lit croyez moi c'est beaucoup plus dure qu'un confinement.

Quand on reste alité c'est difficile de tenir jusqu'à ce que le mental se détraque, parfois j'ai pété des câbles en restant alitée parce que quand on ne peut plus bouger son corps c'est un cercle sans fin. Alors j'ai plusieurs fois mis en place pour occuper mes journées je me tenais un journal de bord où je racontais mon état d'esprit du jour et cela à été un vrai défouloir. Je me souviens que tenir ce journal m'avait permis de ne pas perdre la face. De ne plus perdre la notion du temps. Car en confinement je ne peux vous recommander de tenir ce journal de bord afin de garder la notion des jours et de garder des repères sur sa propre vie.

Là, je me retrouve de nouveau dans un confinement mais dans un contexte plus particulier pour un virus qui n'est pas visible de nos propre yeux mais j'ai la chance d'être dans mon fauteuil électrique et dans mon appartement donc je peux bouger. Je ne suis pas bloquée en rien, je peux aller dans ma chambre, dans mon salon, travailler sur mon ordi, faire des photos sur ma terrasse pour Instagram. J'ai le blog et mes réseaux sociaux donc ça me prend déjà pas mal de temps. Je ne considère pas mon fauteuil comme une prison mais je sais ce que cela peut provoquer de devoir être bloqué sans pouvoir rien faire, je sais ce que cela provoque mentalement. J'y suis préparée et c'est surement pour cela que je vis mieux le confinement.

Dans ces temps compliqués je pense qu'il faut se recentrer sur l'essentiel, il est important de se recentrer sur soi-même afin de faire ressortir le meilleur de nous-même. Car lorsque j'étais confrontée à cette situation ça m'a toujours permis d'évoluer de manière positive et j'espère que ce confinement changera notre population face à cette vision du monde. 

Et vous quelle est votre vision des choses vis-à-vis du confinement ?

Hésitez pas à me laisser des commentaires afin d'échanger à ce sujet ensemble car je trouve que c'est important.

Sur ce, je vous souhaite tout de même de passer une agréable semaine et surtout de rester chez vous.

Je vous embrasse fort !

Anaïs alias Blogueuse A Roulettes. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire